Accès au contenu
Retour à l'accueil - Association de Sante Mentale du 13e arrondissement de Paris
Accueil > L'association > Organisation de l'ASM 13 > la Qualité et la gestion des risques

la Qualité et la gestion des risques

A l’ASM 13, la qualité et la sécurité des soins et plus globalement la gestion des risques constituent une préoccupation constante de tous les professionnels, soignants, administratifs ou techniques, avec une prise en compte personnalisée des besoins des usagers.

La démarche de certification

L’établissement s’est engagé depuis 2002 dans la démarche de certification initiée par la Haute Autorité de Santé, avec l’obtention de la certification Version 1 (accréditation) en 2004, de la certification Version 2 en 2008 puis de la certification Version 3 en 2014.

Les visites de certification permettent aux experts visiteurs de s’assurer que les établissements répondent aux exigences réglementaires et aux exigences prévues dans le Manuel de Certification.

Résultats qualité de l’ASM 13

Les établissements privés à but non lucratif, regroupés au sein de la fédération FEHAP, ont fait de la qualité leur priorité depuis de nombreuses années. Dans un souci de transparence, voici les résultats qualité de l’établissement qui vous prend en charge

LA QUALITE, ON L’AFFICHE ! (PDF - 222.5 ko)

Une démarche d’amélioration permanente

La démarche qualité mise en place à l’ASM 13, jalonnée de visites de certification de la Haute Autorité de Santé tous les quatre ans, vise à garantir et à améliorer en permanence la qualité de la prise en charge des usagers, l’hygiène et la sécurité des soins tout au long du parcours de soins.

  • Maîtriser et améliorer la Qualité et la Sécurité des soins,
  • Maitriser les risques tout au long de la prise en charge de l’usager,
  • Evaluer les pratiques professionnelles,
  • Evaluer la satisfaction des usagers.

La démarche qualité et ces étapes de certification ont permis d’enclencher et de pérenniser des actions d’amélioration tant au niveau des pratiques que de l’organisation.

Un service Qualité et Gestion des risques

Le Service Qualité met en œuvre la politique qualité et les axes stratégiques définis par la Direction, et s’assure du suivi du plan d’amélioration de la qualité, en s’appuyant sur :
- le Comité Qualité qui se réunit régulièrement (au moins quatre fois par an) chargé de coordonner et veiller au déploiement de la démarche,
- un réseau de correspondants Qualité représentés dans chaque service/ unité.

Il travaille en étroite relation avec les instances de l’établissement dans lesquelles il est représenté :
- Comité de Gestion des Risques et des Vigilances
- CRUQPEC (commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge)
- CLIN-EOH (lutte contre les infections nosocomiales - équipe opérationnelle d’hygiène)
- CLUD (comité de lutte contre la douleur),
- CLAN (comité de liaison pour l’alimentation et la nutrition)
- CSIR (commission en soins infirmiers et de rééducation)
- Cellule de crise

Pour plus d’informations :
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_5071/grand-public?cid=c_5071

Démarche gestion des risques

A l’ASM 13, la gestion des risques fait totalement partie de la démarche qualité. C’est d’ailleurs un volet incontournable de la certification version 3 et de la politique qualité du projet associatif.

La coordination en est assurée par le Comité Gestion des Risques et des Vigilances, qui se réunit trois à quatre fois par an.

Il est chargé de :
- Assurer la coordination entre les différentes commissions gérant des risques au sein de l’établissement (Vigilances, EOH-CLIN, Service Qualité et Gestion des Risques, responsables de la sécurité, Commission de soins infirmiers et rééducation, hygiéniste, pharmacien, sous-commission FEI, Cellule de crise, CHSCT, et tout autre risque recensé, etc.),
- S’assurer que les structures de vigilances sont en place et harmoniser leur fonctionnement afin d’en améliorer la performance,
- Définir une politique de sensibilisation des professionnels de santé à la surveillance et au signalement des événements indésirables,
- Développer une politique de retour d’information sur les incidents ou événements indésirables signalés, les analyser, et proposer un programme de prévention et de réduction des risques.

Tableaux de bord des infections nosocomiales

Chaque année, tous les établissements de santé publics et privés, adressent au Ministère de la Santé un bilan de leur activité en matière de lutte contre les infections liées aux soins (infections nosocomiales).
A partir de ces éléments, trois indicateurs sont calculés et rassemblés dans un tableau de bord mis à la disposition des usagers.

Le score agrégé des trois indicateurs obligatoires évalue l’organisation générale de l’établissement pour la lutte contre les infections liées aux soins, les moyens et les actions mises en œuvre, mais ne renseignent pas sur la survenue d’infection nosocomiale dans l’établissement.

Dans un souci de cohérence, les résultats de ces indicateurs sont pris en compte pour la certification des établissements de santé.

Qualite_Site_ASM_13_-_Tableau_1.pdf (PDF - 11.7 ko)

L’ASM 13 s’est engagée dans une démarche de lutte contre les infections nosocomiales et voit une amélioration de son score agrégé par rapport à l’année précédente (passant de la classe « C » à la classe « B »).

Indicateurs Qualité issus du dossier patients

Chaque année depuis 2011, les établissements ayant une activité en santé mentale adulte (hors hôpitaux de jour) doivent transmettre à la Haute Autorité de Santé les résultats (sous forme d’indicateurs) d’un audit de dossiers patients tirés au sort aléatoirement par la HAS.

Dans un souci de cohérence, les résultats de ces indicateurs sont pris en compte pour la certification des établissements de santé.

Trois indicateurs sont définis :
- La tenue du dossier du patient : Cet indicateur évalue la tenue du dossier des patients hospitalisés. Il est présenté sous la forme d’un score de qualité compris entre 0 et 100. La qualité de la tenue du dossier patient est d’autant plus grande que le score est proche de 100. L’indicateur est calculé à partir de neuf critères : Informations écrites nécessaires à la prise en charge du patient lors de son admission, durant son hospitalisation et à sa sortie, Trace de la modalité d’hospitalisation à l’admission et de l’information donnée au patient sur cette modalité, qualité de la rédaction des prescriptions de médicaments au cours du séjour et à la sortie.
- Le délai d’envoi du courrier de fin d’hospitalisation : Cet indicateur évalue la qualité des informations et le délai d’envoi du courrier de fin d’hospitalisation. Le courrier (ou compte rendu) de fin d’hospitalisation doit être envoyé dans un délai inférieur ou égal à huit jours, et contenir les éléments nécessaires à la continuité de la prise en charge et à la coordination en aval.
- Le dépistage des troubles nutritionnels : L’évaluation du statut nutritionnel du patient commence par la mesure de son poids. Cet indicateur évalue le dépistage des troubles nutritionnels au cours des 7 premiers jours du séjour.
- Niveau 1 : Une notification du poids est retrouvée dans le dossier dans les 7 jours suivant l’admission ET une seconde notification du poids est retrouvée pour les séjours supérieurs à 21 jours,
- Niveau 2 : Niveau 1 + un calcul de l’Indice de Masse Corporelle (IMC) est retrouvé dans le dossier dans les sept jours suivant l’admission.

Qualite_Site_ASM_13_-_Tableau_2.pdf (PDF - 9.5 ko)

Enquêtes de satisfaction des usagers

- Prise en charge des patients hospitalisés :
A la sortie d’hospitalisation, le taux de participation des usagers à l’enquête concernant leur séjour n’a pas été significatif en 2011. Une enquête globale un jour donné auprès des patients hospitalisés est en cours.

- Enquête de satisfaction annuelle auprès des patients en ambulatoire :

- Département « Adultes » : En mars 2012, durant la semaine de la santé mentale, 80 patients suivis au centre médico-psychologique (CMP) « adulte » y ont répondu. Voici une synthèse de leurs appréciations.

Qualite_Site_ASM_13_-_Tableau_3.pdf (PDF - 17.1 ko)

- Département « enfants / adolescents » : En mars 2012, durant la semaine de la santé mentale, 59 jeunes patients (ou leur famille) suivis au centre médico-psychologique (CMP) « enfants/ adolescents » y ont répondu. Voici un récapitulatif de leurs appréciations.

Qualite_Site_ASM_13_-_Tableau_4.pdf (PDF - 16.2 ko)

Haut de page

Postuler à une offre d’emploi